08 février 2005

Terra incognita... Chapitre deux



Passé le chaleureux accueil de l’aéroport Ben Gourion, le non moins chaleureux accueil du Numéro 1 ami de la Tunisie posa tout de suite les bases de ce qui devait être un « voyage d’information ». Prisme israélien, réalité juive et c’est tout. Pas de surprise mais le début déjà d’interrogations. Sensations garanties et  propagande assurée au programme hantaient les esprits de cette aréopage à la fois hétéroclite et homogène de journalistes «  curieux et audacieux » selon les propres mots du numéro 1 de l’organisation, Gilles S. Peut être espérait il que la quiétude de l’hôtel de luxe endormirait la vigilance de la jeune classe…


Les joies de la piscine entamèrent quelques instants la volonté de chacun. Au milieu de l’eau on apercevait au loin Betlheem. Les charmes de nos trois naïades perturbaient un peu la douce vision qui s’offrait à nos yeux. Nager en charmante compagnie en haut d’un hôtel qui donne sur la vieille ville de Jérusalem perturberait n’importe quel péquin… pas besoin d ‘être journaliste pour ce la. Rapidement la curiosité repris le dessus sur le bain de soleil. La vieille ville nous ouvrait ses portes et ses mystères. Première sensation de solitude dans la ville la plus sainte du monde, désertée par les hordes de touristes qui ont préféré des terres moins sensibles. La rue est à nous.



 Souhk, ruelles escarpées, pavés centenaires, et finalement au détour d’un mur millénaire : Le Saint Sépulcre. Rupture du continuum espace temps. Prêtres sortis d’un autre Temps , Beaudoin 1er   roi de Jerusalem, croisades, Golgotha, Godefroy de Bouillon, Arméniens, Grecs, Coptes, 2000 ans d’histoire nous contemple… les gens embrassent le sol, là ou Jésus aurait posé le pied…



 Cérémonie arménienne… rechute… 1003 A.D, chants mystiques bougies, prières, les regards sont cachés par des bures sombres comme la nuit, comme un pied de nez à Darwin.

Posté par vittoriogiovanni à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Terra incognita... Chapitre deux

Nouveau commentaire